You are here

Qui nous sommes

Le Syded est un établissement public. Ce syndicat départemental a été créé en 1996 pour gérer le traitement des déchets ménagers et assimilés du Lot. Puis, au fil des années, à la demande des élus locaux, son champ d'actions s'est élargi sur de nouvelles compétences environnementales.

Un territoire leader en matière d’environnement

Le Syded en chiffres

 

Le Syded en chiffres

 

Les Lotois sont attachés à leur environnement

Le Lot est un département magnifique. Il s’affiche aussi au palmarès des départements où la qualité de l’air et de l’eau sont au plus haut niveau. Les Lotois sont même classés premiers dans le domaine de la consommation durable.
 
Ici, on réfléchit à l’impact de nos gestes sur l’environnement. Ce cadre de vie préservé, c’est aussi le résultat de 20 ans d’engagement des Lotois, de leurs élus et du SYDED.
 
Le Lot est classé 1er département d’Occitanie pour ses performances de tri des emballages (Eco-Emballages, 2015). Chaque Lotois permet de recycler plus de 100 kg par an de matières provenant du bac de tri et du récup’verre.
 

Fiche d'identité

Création : janvier 1996

Le Syded a été créé pour assurer le traitement des déchets ménagers et assimilés produits sur son territoire, par la mise en application des prescriptions du Plan Départemental d’Elimination des Déchets Ménagers et assimilés. La faible population et sa dispersion sur le territoire du département ont conduit à la nécessité de créer une structure unique en charge de cette mission, afin d’optimiser les investissements à réaliser et leur gestion, mais aussi dans le but d’instaurer une solidarité départementale entre les zones plus ou moins peuplées, ou plus ou moins éloignées des sites de traitement.

Compétences

> Le Syded exerce aujourd’hui 5 compétences :

  • Traitement des déchets
  • Bois-énergie et développement des énergies renouvelables
  • Production d’eau potable
  • Assistance à l'assainissement des eaux usées et traitement des boues de stations d'épuration
  • Connaissance et assistance à la gestion des eaux naturelles

Forme juridique

> Syndicat mixte ouvert à la carte
Le Syded est un organisme public, administré par des élus : chaque collectivité adhérente y est représentée par des élus locaux réunis en Comité Syndical. Il regroupe des communes, des groupements de communes (syndicats, communautés de communes), ainsi que le Département. Il gère 5 compétences distinctes. L’adhésion des collectivités est facultative.

> Etablissement Public Industriel et Commercial (EPIC)
Les méthodes de gestion s’apparentent à celles des entreprises industrielles et commerciales :

  • gestion du personnel selon le régime de droit privé,
  • fonctionnement basé sur des activités de type industriel, avec une notion de productivité,
  • comptabilité proche des entreprises privées.
     

> Gestion en "régie directe" : le Syded assure lui-même la gestion du service public.

Population :
179 864 habitants (INSEE 2018)
209 033 habitants (DGF 2017 - avec résidences secondaires)
Densité : 33 habitants/km
Nombre de communes : 338 (+ 5 de l’Aveyron)
Type d’habitat majoritaire : rural dispersé

  

Photo du Siège


 

 

Evolution de l'effectif

Priorité à l’emploi !

Alors que le Syded n’était qu’un concept en 1996, avec une poignée de femmes et d’hommes les premières années, l'effectif est d'environ 300 emplois, dont la plupart en CDI. La création d’emploi a toujours guidé la politique de développement du Syded. Pour un coût similaire, les élus ont choisi de créer 3 centres de tri employant une main-d'œuvre importante (tri manuel) plutôt que d'investir dans un équipement unique très automatisé. Ainsi, le Syded emploie aujourd’hui quasiment 200 agents dédiés aux activités "Déchets".

La répartition géographique des équipements (3 bases de valorisation des déchets, 29 déchetteries) a permis des embauches sur tous les secteurs du département.
Les différentes activités du Syded recouvrent une grande diversité de métiers et de niveaux de compétences, allant d’emplois sans qualification particulière à des postes d’ingénieur ou de cadre supérieur.

Agir pour l'égalité professionnelle femmes - hommes 

Malgré le principe « à travail égal, salaire égal » inscrit dans la loi, la rémunération des femmes en France reste, en moyenne, inférieure de 9% à celle des hommes. 

C'est pourquoi lindex de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes a été conçu. Il a pour but de mettre fin aux inégalités de genre dans le monde du travail. 
En effet, si une entreprise obtient moins de 75 points sur 100, elle devra mettre en œuvre des mesures de correction pour atteindre au minimum ce seuil dans un délai de 3 ans.

Le SYDED a obtenu la note de 94 points pour l’année 2018.

L’Index se calcule à partir de 5 indicateurs :
• L’écart de rémunération femmes-hommes.
 L’écart de répartition des augmentations individuelles.
 L’écart de répartition des promotions (uniquement dans les entreprises de plus de 250 salariés).
 Le nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité.
 La parité parmi les 10 plus hautes rémunérations.

 

> Pour en savoir +
travail-emploi.gouv.fr

égalité femme-homme