You are here

Éviter de gaspiller

 Éviter de gaspiller | Consommer durable | Favoriser le réemploi | Composter | Jardiner sans déchets | Limiter les produits nocifs

 

Qui n’a jamais oublié une salade au fond du réfrigérateur ou jeté un fond de lait ? Le gaspillage alimentaire nous concerne tous. Un tiers de la nourriture mondiale produite n'est pas consommée. Un peu plus de la moitié de ces pertes surviennent lors de la production, la récolte, le transport et le stockage. Le reste relève du gaspillage alimentaire au sens propre, s'opérant durant la préparation, la distribution et la consommation.

19 kg par habitant

C'est la quantité de nourriture gaspillée constatée dans la récente analyse du contenu des ordures ménagères sur le département (moyenne nationale : 20 kg/hab.).

 

> Les bénéfices

Santé et environnement : avec environ 1,5 milliard de tonnes par an, les pertes et gaspillages alimentaires à l’échelle mondiale émettent autant de gaz à effet de serre que les États-Unis en produisent en six mois. D’autre part, en sachant qu'un huitième de l’humanité ne mange pas à sa faim, on ne peut qu'être dérangé par toute cette nourriture gâchée.

Pour le porte-monnaie : sur le budget annuel d'une famille, le gaspillage alimentaire coûte plus de 100 € par personne. De plus, le coût des pertes en amont (production, distribution...) ont forcément une répercution sur le prix des produits proposés aux consommateurs.

> Comment agir

Production et distribution : le gaspillage avant l'assiette...

Les critères imposés par la distribution et les exigences des consommateurs font que dès la récolte, des produits seront mis au rebus (mauvais calibre, difformités…). Le transport est aussi un facteur à risque, d’autant plus si les produits viennent de loin (panne de conteneur réfrigéré, problèmes de stockage…). Sans pour autant se priver de chocolat et de café, acheter des produits locaux diminue les risques de perte de denrées tout en favorisant l’économie locale.

Achat et consommation : les bons gestes pour ne pas gâcher

Avec un peu de méthode, il est possible de réduire facilement le gaspillage à la maison :

  • Rédigez une liste (produits manquants) à la maison avant d'aller faire les courses.
  • Remplissez votre caddie en commençant par les denrées non périssables, puis finissez vos courses par les produits frais et les surgelés.
  • Restez vigilant sur les offres promotionnelles (quantités, dates de péremption).
  • Organisez votre réfrigérateur en mettant en avant les produits dont la date limite de consommation est la plus courte.
  • Emballez les aliments entamés et les restes (film, boîtes) avant de les ranger dans le réfrigérateur.
  • Accommodez vos restes rapidement.

> Liens utiles :
Livret de cuisine anti gaspi Alexis PélissouLivret de cuisine anti-gaspi avec Alexis Pélissou
Trouvez comment les accomoder avec Cuisinorama
Éviter le gaspillage alimentaire (ADEME)

... Et au resto

Quel plaisir de « se faire un bon resto », mais quelle déception de ne pas finir son assiette… Heureusement, de plus en plus de restaurateurs lotois vous proposent de repartir avec un "gourmet bag". Cette boîte vous permet d’emporter le plat que vous n’avez pas fini pour le déguster chez vous plus tard.

> Carte des restaurants proposant le gourmet bag

 

 

Il n'est pas évident de gérer de grandes quantités de nourriture, d'autant plus dans la restauration commerciale où le nombre de clients est souvent imprévisible. Le SYDED propose son aide aux collectivités et cantines afin de trouver des solutions pour réduire les pertes alimentaires.

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE
contre le gaspillage alimentaire dans la restauration collective

GUIDE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE (RESTAURATION)